L’Homéopathie


L’homéopathie

 

Fondée en 1810 par le docteur allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie est une médecine complémentaire qui vise à soigner en administrant des remèdes en doses infinitésimales.

Elle est prescrite en respectant les principes de similitude et d’individualisation. L’homéopathie se base sur le postulat que le corps possède en lui la force de générer un processus naturel de guérison.

Le choix du remède se défini par les symptômes propres à la personne, dans ce qui la qualifie le plus précisément possible : il doit donc le plus possible correspondre au malade et non à la maladie.

L’homéopathie est une médecine qualitative : son action sur l’organisme est énergétique et non physico-chimique. Les remèdes homéopathiques sont déconcentrés et dynamisés; ils agissent  en transmettant une information  qui, si elle est bien ciblée va, par effet réactionnel, permettre au système immunitaire de se déclencher de manière adéquate afin de rétablir un meilleur équilibre.

Elle agit sur la personne dans sa globalité, soit la totalité des symptômes, objectifs et subjectifs; aussi bien  sur le plan physique, émotionnel que mental. Sachant que la santé résulte de cette cohérence, nous comprenons donc que l’homéopathie est une médecine aussi bien puissante que subtile, palliative ou curative. Mais avant tout il faut retenir que c’est une médecine de l’homme : corps et esprit. 

Intégrée à la médecine classique allopathique elle est donc particulièrement intéressante à utiliser puisqu’elle fait appel aux ressources propres du patient sur le plan immunitaire tout en régulant les déséquilibres mentaux, émotionnels et physiques dans la mécanique unique et propre du malade. Ceci sans créer de toxicité. Elle peut être utilisée par tous (nourrissons, enfants, femmes enceintes, animaux, plantes).

.

.